Accueil > Actualités > Actualités de l’association > Lettre de rentrée de L’ASL (septembre 2018)

Lettre de rentrée de L’ASL (septembre 2018)

Chère collègue, cher collègue,

L’Association des Sciences du Langage souhaite à chacun-e d’entre vous une bonne rentrée académique, en dépit des difficultés qui perdurent, manque de postes, précarité galopante, manque de moyens des universités, cherté de la vie estudiantine, etc. Mais au moment où vont se nouer les contacts avec les nouveaux collègues et les étudiants, nous espérons que cela offrira des occasions de rencontres et de recherches fructueuses.

L’ASL a adopté un rythme estival, mais sans être sourde aux forces vives qui œuvrent avec ténacité au développement de la langue et réfléchissent aux meilleures voies pour en assurer la maîtrise. C’est le sens du soutien de notre association à des initiatives variées, concernant les nouvelles Instructions officielles pour l’enseignement du français ainsi que les déclarations de la présidente du Conseil supérieur des programmes https://blogs.mediapart.fr/les-invites-de-mediapart/blog/110918/ne-construit-pas-une-education-sur-l-ignorance-et-le-dogmatisme) et aussi pour notre soutien à la proposition de réforme orthographique du participe passé proposée par :
- Le conseil de la langue française et de la politique linguistique de la fédération Wallonie Bruxelles
- Le conseil international de la langue française
- La fédération internationale des professeurs de français
- L’association belge des professeurs de français
(http://www.participepasse.info/ )

Nous nous félicitons de ces initiatives, dont l’ASL n’a pas été à l’origine, il faut le dire, et surtout nous apprécions qu’elles aient été l’occasion d’heureuses convergences de démarches personnelles, associatives et institutionnelles. C’est assurément une voie prometteuse que la convergence des prises de position et des propositions.

Par ailleurs, comme l’ASL ne peut pas se contenter de réagir à des prises de position conjoncturelles (à l’instar de la déclaration de la présidente du CSP, voir supra), notre association poursuit son travail de fond, comme elle l’avait fait pour le prédicat. C’est ainsi que l’ASL travaille avec L. Rosier à un dossier à paraître dans Le discours et la langue n° 9-2, au deuxième semestre 2019, sur les modalités de l’écriture inclusive, concernant bien évidemment les problématiques liées au genre, mais ne s’y réduisant pas non plus. Comme pour le numéro sur le prédicat paru dans Pratiques 175-176 , le dossier rassemblera des études théoriques de haut niveau et des exemples de pratiques diverses d’écriture inclusive dans d’autres langues–cultures que le français et dans d’autres pays que la France.

De la même façon, le comité éditorial (Guy Achard-Bayle, Maximilien Guérin, Georges Kleiber, Marina Krylyschin) chargé de la publication des Actes du colloque 2017 de l’ASL, Les Sciences du langage et la question de l’interprétation (aujourd’hui), a poursuivi cet été le travail éditorial, afin que le volume puisse paraître début janvier 2019, juste avant la manifestation que nous organiserons avant notre Assemblée générale.

Adhérez à l’ASL !

Comme j’ai coutume de le dire, l’ASL essaie d’être utile : aux chercheurs et enseignants, aux étudiants amoureux des langues et du langage. Certes, chacun œuvre en ce sens, dans son laboratoire, son université. Mais l’investissement personnel des uns et des autres ne saurait remplacer un engagement collectif. L’ASL, association professionnelle au service des Sciences du Langage et de ses acteurs, a besoin de vous. Je lance donc un appel vibrant aux nouveaux venus comme aux anciens, aux enseignants-chercheurs et chercheurs comme aux PRAG, ATER, doctorants, doctorants contractuels chargés d’enseignement ou docteurs, à faire le geste de rejoindre l’ASL. L’ASL vous soutient, soutenez l’ASL ! Dans le même esprit, je lance un appel à toutes les bonnes volontés qui voudraient rejoindre le collectif élargi autour du bureau : elles seront les bienvenues !

Nous reprendrons très vite contact avec vous, lors de la parution du prochain Buscila, en octobre.

D’ici là, au nom du bureau, très bonne année académique à tous !

Alain Rabatel, président de l’ASL

Télécharger la lettre :